Pitchfork Music Festival Paris, 27-29 octobre 2016

Cette année encore, la crème de la musique indé internationale sera rassemblée à Paris grâce aux largesses de Pitchfork. Dans une programmation extrêmement riche, voici nos préférences et, puisqu’il est difficile de faire des choix définitifs, une sélection élargie.

Nos préférences

Explosions in the Sky, pionniers sinon inventeurs du post-rock, dont l’indémodable album How Strange, Innocence, sorti en 2000, a posé les bases de ce qu’est le post-rock aujourd’hui. Les texans de Explosions in the Sky sont d’inégalables mélomanes, et le démontrent encore une fois avec leur album The Wilderness. [Vendredi 28 octobre]

 

 

Floating Points, génial mélange d’électro et de jazz du surdoué Sam Shepherd, rayonnant sur le très bel album Elaenia, dont le morceau « Silhouettes I, II, and III » est un somptueux exemple. [Jeudi 27 octobre]

 

Whitney, qui a marqué les esprits avec Light Upon the Lake. Ne citons que le charme vintage du morceau “No Woman” et ses guitares qui folâtrent, ses sections de cordes et de cuivres emplies d’une désuétude irrésistible, le chant qui rappelle curieusement les Bee Gees ou les Beach Boys. [Samedi 29 octobre]

 

Bat For Lashes, a sorti récemment son quatrième album, The Bride, transpirant de sensualité, émaillé de chants qu’on dirait parfois de Björk, mais à la mode britannique, comme le montre le séduisant « Joe’s Dream ». [Vendredi 28 octobre]

 

 

M.I.A., rappeuse aux mille talents et à l’inventivité débordante. Après l’incontournable Matangi, la britannique revient avec un album très audacieux et résolument politique, AIM. Hâte de la revoir pour un live qui promet d’être débridé. [Samedi 29 octobre]

 

 

Moderat, le trio qui apportera de Berlin ses sonorités rugueuses et vrombissantes pour un set qui promet de nous terrasser. Après le succès de l’imparable « New Error » sorti en 2009 sur leur premier album Moderat, le troisième volet de la trilogie, III, sorti cette année, plus expérimental, a permis au groupe d’affirmer sans détours son poids sur la scène électro et glitch. [Vendredi 28 octobre]

 

 

Notre sélection élargie

Nous serons aussi au rendez-vous pour écouter la dream pop subtile de C Duncan, les expérimentations rock du français Flavien Berger, les élans follement créateurs de SUUNS, l’électro ambiante et pointue de Mount Kimbie, la house dansante ou « nu-disco » du DJ norvégien Todd Terje & The Olsens, et enfin, même si leur dernier album Heads Up n’a pas répondu favorablement à nos attentes, nous irons sans nul doute ouvrir nos petites écoutilles pour les américaines de Warpaint.

Texte : Gildas Lemardelé