Off-Courts Trouville : Festival de courts-métrages, arrosé de Calva-Tonic

4 – 12 septembre 2015

Oui Monsieur, Oui Madame, le court-métrage n’est pas mort ! Disparu de la plupart des cinémas, certes. Mais c’est en célébrant l’amitié Franco-Québécoise que le festival Off-Courts à Trouville Sur Mer, remet sur son piédestal ce qui est pour tout cinéaste un premier moyen d’expression et de reconnaissance du milieu cinématographique. Car ne vous leurrez pas, avant d’en arriver là où ils sont, tous les plus grands cinéastes se sont exercés sur de plus petits formats, premiers chefs-d’oeuvres d’artistes en herbe, ou parfois même déjà confirmés. Et à Off-Courts, on met en compétition des courts-métrages français, québecois et européens francophones, on projette les films faits en Normandie, ainsi que les longs-métrages de ceux qui avaient été auparavant repérés au festival, ou encore on vient acheter un court au “marché du film“. Tout au long de l’année, Off-Courts est aussi un formidable pilier pour vous soutenir moralement, matériellement et/ou financièrement, à la conception de votre court-métrage.

Pendant le festival, on est aussi susceptible de croiser des gens dans les rues de Trouville, caméra et perche à la main, qui en fait participent au Kino Kabaret. Celui-ci comporte 3 sessions durant lesquelles vous venez avec vos compétences audiovisuelles (quelles soient pros ou amatrices) et votre matériel (on peut aussi en emprunter), chacun se rencontre alors autour de la création d’objets filmiques. Vous avez 48h pour écrire, tourner, monter et mixer votre petit chef-d’oeuvre, en compagnie de personnes rencontrés sur le kino, puis il sera projeté à la fin de la session à laquelle vous avez joyeusement participé.

En parallèle du monde cinématographique, on retrouve la webTV qui nous promet encore cette année des rubriques loufoques ou sérieuses, on ne sait plus très bien en fait … En tout cas, on y parlera de cinéma, évidemment, mais aussi de jeux vidéos, de technique audiovisuelle, de cuisine (?) ou encore de licorne (????), tout cela 24h/24h. On retrouve également des concerts d’artistes québécois comme Dear Criminals (vendredi 11 septembre) et français comme Grand Parc et Portier Dean (samedi 5 septembre), des expositions, des rencontres cinématographiques, des créations “live“ de plasticiens, etc.
Et on boit du calva-tonic, beaucoup de calva-tonic …

Bref, durant une semaine, Trouville sera l’hôtesse privilégiée du monde du court-métrage, qui rappelons-le s’il le faut, n’est pas la moitié d’un film mais bien un art à part entière.

L’Oiseau pose ses valises à Off-Courts samedi 5 septembre pour la sortie de l’Oiseau #15. Il sera ensuite disponible sur place toute la semaine.
L’évènement : https://www.facebook.com/events/490092661151878/490465157781295/

www.off-courts.com

logo-off-courts.jpg

Texte : Justine Lavaire